• Madame la Mort.

    Madame la Mort.

    "En une fraction de seconde elle lui ouvrit ses bras. A l'instant même où ses petits yeux tendres se fermèrent, une force lui étant encore totalement inconnue, l'enleva aux siens.  De là où elle était désormais, elle les voyait pleurer, mais il ne l'entendait pas, elle ne comprenait pas sa situation, elle ne savait ce qu'il se passait. Les moments passaient, lentement. Elle observait sa famille, qui reprenait peu à peu ses habitudes, sans elle. Trouvant le spectacle de plus en plus horrible, elle se retourna quelques instants vers le noir, le vide qui l'avait engloutie quelques semaines auparavant. Intriguée par ce sombre spectacle, elle scruta ce noir profond et finit par y distinguer un visage d'une femme aux traits doux, au sourire tendre. Les yeux bleus et mélancolique de l'inconnue contrastait avec la pâleur de son visage. L'enfant crut voir une adorable poupée, puis lorsqu'elle la vit mouvoir, se dit qu'il ne pouvait en être ainsi car dans ses souvenirs les poupées ne bougeaient pas. La dame finit par produire un son, qui ressemblait à s'y méprendre au mot "Bienvenue", la petite s'approcha et resta tout ouïe, ce qu'elle eut bien fait de faire puisque l'inconnue lui parla à nouveau.
    -"Bonsoir jeune enfant.
    -Bonsoir mademoiselle, répondit la fillette poliment.
    - Je pense que tu dois avoir de nombreuses questions quant à ce lieu.
    -Oui, mademoiselle, qui êtes-vous ? questionna t-elle intriguée.
    - Je suis… Madame la Mort. dit la femme maladroitement
    - Oh… Et pourquoi suis-je ici ? Qu'est-ce que la mort ? Suis-je morte, mademoiselle ?
    - Eh bien…"
    Elle n'osa pas répondre. La franchise de la petite lui faisait de la peine, elle la trouvait si jeune. Comment pouvait-elle répondre à ses questions sans la brusquer ou lui faire de mal ? Une chose était certaine, elle ne lui en voulait aucun cas. Rares sont les personnes qui ont droit de vivre leur mort aux côtés de la reine du royaume. Elle fut tirée de ses pensées en apercevant la fillette devant son nez. Elle l'enlaça et la berça. Elle était épuisée, c'était certain. Madame la Mort lui dit alors avec sincérité qu'elle n'oublierait en aucun cas ses questions et qu'elle y répondrait le lendemain. Elle ferma les yeux tout en hochant la tête à la femme.
    La reine avait une idée… Faire dormir la petite fille des décennies en attendant que ses parents la rejoigne. A ce moment là, elle réveillerait l'enfant qui pourra enfin connaître le bonheur auprès de ceux aimés.
    Vivre et être heureux dans le cocon de Madame la Mort.  Drôle de paradoxe n'est-ce pas ?"

    Texte écrit par moi-même.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 13:42

    coucou titchatonmignon

    2
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 13:42

    comment sa va ?!

    3
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 13:43

    t'aime bien inventée des fics un peu macabre, sinistre, sombre, !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 13:43

    sinon il est jolie ton blog !

    5
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 13:44

    j'aime bien le theme, il est bo ^^

    6
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 13:44

    merci de ta visite sur mon blog c'est gentil ^^

    7
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 13:54

    je jouait a amour sucré^^

    8
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 13:55

    10 PA par jour c peu :(((( ! Jvé allée habillée ma sucrette après et mettre ma nouvelle illustration dans mon blog^^

    9
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 13:55

    tu connais la dame blanche ? pas la noirs !

    10
    Vendredi 9 Novembre 2012 à 13:56

    allée a bientot bonne continuation pour ton blog ! bon week end!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :